juste pour vous

14 avril 2010

Parce que on veut tous fuir la pression...

Je m'en vais me perdre sur les vagues du net pour peut être ne plus jamais revenir... Ce blog restera ouvert, mais ne sera plus alimenter. Il restera de beaux textes, certains à la limite de l'horeur, mais ça sera surtout un souvenir de l'inspiration...

Aurevoir.

Posté par rGaby à 18:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Comme une obsession, pourquoi ?
La douleur n'est pas vitale, la caresse trop violente...
Le silence trouve un écho à ta voix.
Il n'y a rien de mal, ce n'est pas du sang...
La vie est là, elle ne part pas.
Pourtant mes larmes coulent devant le deuil.
Le cœur se tend quand tu t'en vas.
Ne restes pas sur le seuil...

Si la mort doit te prendre, qu'elle vienne me pendre...

Posté par rGaby à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Peut être que je suis amoureuse, peut être n'est ce qu'une illusion. Un sentiment fourbe qui n'a pas de réel sens. Un oublie dans une vie qui n'est pas la mienne. Peut être que ça n'a pas d'importance parce que les jours défilent sans regarder ma silhouette enlacer à la tienne. Il n'y a pas de secret, juste un instant hors du temps, tout cela n'est pas réel, il n'y a pas de retour sur ce qui n'est pas, pas de mot au néant. Le vide comme manteau, la nuit comme berceau, à ta rencontre je ne suis qu'un souffle sans oxygène. La flamme s'éteint et pourtant mon cœur brule intensément. Le silence n'est pas lourd, léger comme la brise qui m'apporte tes baisers comme un interdit, l'hiver qui vole les fleurs blanches de l'été. Pourquoi prendre le temps de parler, alors qu'il n'y a rien à dire, il faut juste vivre, sans prendre le temps d'y penser...

Posté par rGaby à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 avril 2010

Je ne sais jamais comment commencer cette histoire et encore moins la finir. Je perd peu à peu tout ce qui faisait Moi, et je redeviens peu à peu Je. Les histoires restent les mêmes, elles débutent et jamais elles ne trouvent de fin. Peut être que la fin me fait trop peur pour que je puisse l'envisager. Pourtant je la voie, elle se rapproche cherchant à déchirer ma peau comme la lame sur mon poignet. Elle peut être douce ou violente, me laissant disparaître sous les mots sans sens, où m'arrachant un dernier cris de passion.

Je ne sais pas si tout cela a une réelle importance ou si c'est moi qui veut lui en donner pour éviter de prendre en compte les battements de mon cœur lorsque tu t'éloignes trop de moi.

Je voudrais juste faire taire ces voies qui ne sont pas en moi. Faire disparaître le trop plein d'attention qui fait de moi une incapable. Je peux encore prendre soin de moi, faire les bons choix, mais c'est peut être cela qui vous gène.

Mon bonheur, le bien-être qui s'empare de moi lorsque j'entends sa voie. Les sensations qui restent ancrer dans mon âme malgré la distance.

Les mots perdent leurs sens, disparaissent avec la touche delete, réapparaissent sans trouver la syntaxe adéquate. Ils ne veulent plus rien dire, ils sont juste là pour la forme incertaine de mes pensées trop troubles. Ce que j'écris n'a pas de sens, c'est juste le flux de ma réflexion que je jette sur le clavier sans prendre garde à leur valeur.

Peut être que finalement je n'ai rien à dire, trop dégoûté par ceux qui m'entourent, je voudrais juste partir...

Posté par rGaby à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2010

Perdue entre le bonheur et le néant, je ne sais plus où est ma place entre le paradis et l'enfer... La réalité ou le vide de mon esprit, je n'ai plus conscience de ce qui est mieux pour moi... Mes bras appellent ton étreinte, mais ton coeur se refuse à m'aimer... Je perds peu à peu pied, noyé dans le trop plein de l'absence... A chaque instant le rêve de t'aimer se transforme en cauchemar de te perdre... Et pourtant, tu es là, à quelques pas de moi, appelant mon amour comme si il suffisait pour te faire vivre... Je voudrais que l'on soit autre, pour qu'un amour plus grand puisse nous étreindre sans la peur de nous perdre...

Posté par rGaby à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



03 mars 2010

bubbleToujours cette impuissance face à tes peines. Je sais que tu as besoin de moi et je reste impuissante. Je voudrais tout t'offrir, te protéger de tout, d'emprisonner pour pouvoir te garder entière... J'ai tellement peur à chaque seconde que quelqu'un vienne exploser notre bulle si fragile, que tu t'enfuis et ne revienne plus... Comment pourrai tu rester avec moi qui ne suis pas capable de prendre soin de toi...

Posté par rGaby à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2010

Eux.

3266643187_0b02643afaIls hurlent dans ma tête comme un silence intense brûlant chacune de mes pensées. Dans l'incompréhension des sons, je préfère me perdre et ne plus respirer. Je ferme les yeux pour ne pas les voir, mais plus la pièce s'assombrit et plus leur présence se fait pesante. J'écoute avec intérêt leurs conversation, sans jamais vouloir qu'ils me parlent, mais ils ne m'oublient pas, alors que moi je voudrais qu'ils n'existent pas.
Le chuchotement de leurs cries et comme un appel à l'aide face à la solitude de la réalité. Ils ne partent plus, ils restent dans cette pièce à attendre ma venue, ils attendent mes cries, ma fureur, mes écris, ils savent que leur présence me fera être différente. Tu ne m'aimera plus. Ils s'approchent, je ne veux pas qu'ils me touchent, je ne veux pas sentir leur peau froide sur mon corps frissonnant, mais plus le temps passe et plus leur étreinte est palpable.
Leurs silences me mettent mal à l'aise, leurs sourires me poussent à te haïr. Je veux être Marianne Engel, me perdre dans mon art, plonger dans la mer glacée disparaître sous la houle des vagues, sans aucune peur, aucune pleure. Je ne veux plus converser de toi, surtout que d'eux il ne reste que moi.

Pardonnes moi...

Posté par rGaby à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

606801923_e1cf27e02bJe ne sais pas où demain me mène. Je suis face à moi-même et je ne sais plus qui je suis. Je me perd complètement face à l'indifférence des gens que je pensais m'aimer. Ils me laissent couler sans la moindre attention pour moi. Encore pire, ils enfoncent ma tête au plus profond de l'eau, pour que ma mort soit plus rapide.
Je sais que ma place n'est plus ici, dans cette endroit où tout m'est douloureux, une épée enfoncé en plein coeur. Toute cette violence me pousse à penser à l'ailleurs. Cela me rend triste, je leur croyais ma famille, celle toujours présente, qui vous aime malgré tout et sans limite. Il faut croire que je me suis trompé.
Je suis déçu, moi qui les plaçais toujours au premier plan, qui était prés à tout sacrifier pour eux, je me rends compte qu'ils ne sont même pas capable de voir les larmes de mes yeux, d'accepter que je sois heureuse avec elle.
Aujourd'hui je ne me fais plus d'illusion, je suis seule face au reste du monde, il me faudra être forte, accepter ma solitude. Me voici seule face au reste du monde, serons le poing et avançons...

Posté par rGaby à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2010

Quand tu pars...

25_insolite_16Quand tu pars, mon coeur se serre, il hurle ton nom, voudrais que tu reviennes...
Quand tu pars, elle se siffle des mots doux, des mots pour que je la choississe...
Quand tu pars, elle se montre jalouse, elle sais que je t'aime plus que je l'aime...
Quand tu pars, j'ignore si tu reviendras, et j'hésite entre t'attendre et l'aimer...

Posté par rGaby à 20:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 février 2010

Girls_Black_glamour_014809_Elle m'apporte tellement... Dans son regard, j'ai l'impression d'être une autre personne, quelqu'un de meilleur... Elle connaît presque tout mes secrets, et elle sait le monstre que je peut être et pourtant elle reste là. Elle me serre dans ses bras et le reste n'a plus d'importance, j'oublie mes peines et mes angoisse, je rie et elle rie aussi... Je l'aime chaque jours un peu plus... Elle le mérite...

Posté par rGaby à 12:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]



Fin »